Accueil > Numérique et Société > Vive l’Intelligence Artificielle !

Vive l’Intelligence Artificielle !

samedi 22 avril 2023, par Pixef

Bonjour,

Ci-dessous la chronique de Los TEIGNOS de ce matin sur Audiofanzine.…
Intéressante comme d’habitude…

Les paradis artificiels...

Liam what I am !En 2023, on ne se s’attendait certes pas à ce que les frères Gallagher se rabibochent pour sortir un nouvel album d’Oasis… Et ils ne l’ont évidemment pas fait car c’est Breezer, un groupe de fans des Mancuniens qui, assisté d’une IA synthétisant la voix du chanteur, s’en est chargé pour eux : « Nous en avions marre d’attendre qu’Oasis finisse par se reformer. (...) Nous avons donc décidé de former une IA sur le modèle vocal de Liam Gallagher, et nous l’avons appliquée sur quelques mélodies initialement composées pour notre groupe éphémère mais de forte valeur sentimentale, Breezer ».

Ils ont décidé ? Ah bon...

Pendant que le seul problème évoqué par les législateurs concernant les IA semble se résumer au RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), on s’aperçoit ainsi que nos nouveaux amis artificiels posent des questions de fond sur le droit à l’image (et à la voix apparemment), le droit de la propriété intellectuelle, la définition même de l’art comme de l’humain mais aussi sur l’avenir sociétal que nous dessine tout cela.

Selon une étude menée par Goldman Sachs, ChatGPT et l’IA menaceraient 300 millions d’emplois dans le monde, tout en promettant une hausse de la productivité de 7%, tandis que dans une autre étude menée par Resumbuilder.com auprès de 1000 entreprises américaines, on apprend que 48% d’entre elles ont déjà opéré des licenciements après avoir intégré le Chatbot d’OpenIA. Mieux : 63% des PDG affirment que ChatGPT entraînera des licenciements dans les cinq prochaines années, d’autant qu’elle semble capable de se substituer à quantité d’activités du secteur tertiaire

De fait, l’IA est peut-être l’avenir pour certains, mais il semble bien qu’elle ne soit pas forcément l’avenir de tous, et elle semble l’être moins encore à en croire les premières études s’intéressant à son empreinte écologique : 25 à 50 requêtes sur ChatGPT consommeraient un demi-litre d’eau potable…
Boire ou produire, il faudra donc peut-être à un moment choisir, mais comme aurait dit Edward Smith en mettant les gaz : « On n’arrête pas le progrès ! Chaud devant ! »

https://fr.audiofanzine.com/newsletter/2023-04-22/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter%20hebdo%20du%2022%20avril%202023

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.